Media Difference Quelle

Quelle différence entre THC et CBD ?

Le cannabidiol (CBD) et le tétrahydrocannabinol (THC) sont des cannabinoïdes que l’on retrouve dans le chanvre, c’est-à-dire des substances actives qui agissent sur le système endocannabinoïde. Ce ne sont bien sûr pas les seuls, parce qu’il en existe beaucoup d’autres, mais ils sont les plus abordés lorsque l’on parle de cannabis. Dans ce qui suit, faisons un point sur la différence entre le THC et le CBD.

THC et CBD : de quoi parle-t-on exactement ?

Le THC et le CBD appartiennent à une famille de composés chimiques connus sous l’appellation de cannabinoïdes et secrétés par les plants de chanvre. Une fois assimilés par l’organisme, ils se lient aux récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2 et influencent par conséquent le système nerveux à partir du système endocannabinoïde.

Le THC et le CBD affectent différemment le corps humain

Dès que le THC interagit avec les CB1, ils les activent ou les stimulent en imitant de façon partielle l’anandamide (la fameuse molécule du bonheur), un endocannabinoïde produit naturellement par le corps pour activer les récepteurs CB1. Voilà pourquoi cette substance est un « agoniste » des CB1. Tout comme le fait l’anandamide, le THC peut produire des sentiments de bonheur en déclenchant une libération excessive de dopamine, provoquer une sensation de « défonce » ou « high » et impacte notre façon de ressentir et de penser. En d’autres termes, ce cannabinoïde génère des effets psychotropes, mène à la dépendance, entraîne le paranoïa et l’anxiété, les principales raisons pour lesquelles il est considéré comme stupéfiant.

Le CBD, quant à lui, agit en coulisse dans le but de renforcer le système endocannabinoïde dans sa globalité. Il se situe dans ce cas dans la catégorie des antagonistes. Mais cela ne veut pas dire qu’il est dans l’incapacité d’interagir individuellement avec les récepteurs CB1 et CB2. Il a simplement plutôt tendance à favoriser le bien-être en général et à influencer de manière bénéfique le système immunitaire. En outre, lorsque l’on ingère un produit comportant à la fois du THC et du CBD, le CBD a la capacité d’inhiber significativement les effets psychotropes provoqués par son cousin le THC. Tous ces détails expliquent pourquoi le CBD est considéré comme une molécule aux vertus thérapeutiques prometteuses et pourquoi bien des pays l’ont légalisé.

La différence entre THC et CBD au niveau de leurs effets médicaux

Malgré le fait qu’elle soit psychoactive, la molécule THC peut être utilisée à certaines fins thérapeutiques. Son utilisation thérapeutique est même autorisée dans les pays où le cannabis médical est légal. Ses propriétés médicales lui permettent ainsi de soulager l’inflammation et la douleur, combattre la nausée, créer un sentiment de bien-être et de détente, induire le sommeil, stimuler l’appétit, combattre les effets secondaires de la chimiothérapie, soulager les pressions intraoculaires liées au glaucome, etc.

Le CBD s’accompagne lui aussi d’innombrables effets thérapeutiques, et ce, sans les effets secondaires du THC. Ce cannabinoïde est surtout connu pour ses propriétés qui en font un excellent antidépresseur, anticonvulsif, antioxydant, antipsychotique, neuroprotecteur, anti-inflammatoire, antalgique, anti-angiogenèse, antitumoral… Comme cité plus haut, le cannabidiol vise le bien-être en général.

La différence entre THC et CBD au niveau de leur statut légal

La légalité est sans doute un caractère majeur séparant drastiquement les deux cannabinoïdes. Alors que le cannabidiol est largement accepté, le tétrahydrocannabinol ne l’est pas, sauf dans les pays où l’utilisation thérapeutique ou récréative du cannabis est légale ou tolérée. Cependant, pour qu’un produit à base de CBD soit autorisé à la vente et à la consommation, sa teneur en THC doit se situer en dessous du palier légal qui varie d’un pays à l’autre. En général, ce palier est de 0,3% aux États-Unis et 0,2% en Europe.

La France est un cas à part en matière de légalisation des produits CBD. La raison est que le taux maximal de THC autorisé pour les produits finis est fixé à 0%. Ce qui veut dire que si un produit contient ne serait-ce que 0,1% de THC, l’État français le considère systématiquement comme un stupéfiant. Par conséquent, il est interdit à la vente et à la consommation. En outre, si la législation européenne autorise le commerce des fleurs et feuilles de chanvre, l’article R. 5.132-86 du Code de la santé publique en France n’autorise que les tiges et les graines.

Le seul point commun entre la loi française et la législation européenne en matière de CBD, est le fait que tout produit fini contenant du cannabidiol doit être issu de chanvres européens règlementés dont la teneur en THC est inférieure à 0,2%.

Découvrez également:

Les bienfaits du CBD sur le corps
Pourquoi le CBD est-il médicinal ?
Comment utiliser le CBD ?
Le CBD est-il du cannabis légal ?
Le CBD est-il un médicament ?
Pourquoi utiliser du CBD ?